Exposition

Dominique Talbot « L’art du collage »

Du 7 juin au 17 juillet 2018 - SONIC - CEM - Centre d'Expressions Musicales

Le CEM est très heureux d’accueillir dans son espace d’exposition et pour la première fois, les oeuvres de Dominique Talbot, artiste havrais, pour une exposition posthume s’intitulant « L’art du collage ».

Dominique Talbot était un havrais, un vrai, passionné plus que jamais par sa ville natale : « On avait du mal à le faire sortir du Havre ! » nous explique Denys, son frère.

Il a pourtant fait des études littéraires à Rouen avant de revenir au Havre pour exercer la profession d’enseignant de lettres et d’ histoire au lycée Jules Le Cesne.

L’homme était également passionné d’arts plastiques. Mais d’un naturel très discret, c’est seulement après son décès que la famille découvre ses oeuvres : des centaines de collages ! Il récupérait des magazines, des publicités, des livres … pour ensuite découper, lacérer, coller. Parmi ses collages, des thèmes récurents comme les mains ou les murs. On note également différentes périodes dans sa création. Notamment d’un point de vue technique : Dominique Talbot travaillait la transparence, la lacération ou encore le coupage d’affiches. Son oeuvre est diverse ; on y ressent parfois de la révolte, de la rage. On y trouve très peu de mots ou de slogans mais, lorsqu’ils sont présents, ils sont forts comme : « Défoncez-vous ! », « La rage » ou encore « Que fait la police ? ».

Un fan de rock avant tout

À côté de sa passion du collage, Dominique était un très grand fan de musique, notamment de rock et de la scène havraise (Little Bob, Roadrunners, City Kids, …). Il a d’ailleurs réalisé quelques montages vidéos, à base de reportages sur Le Havre ou de concerts havrais…

Une autre de ses grandes passions ? Les vinyles. Il était très grand collectionneur et en possédait par milliers. « Il se levait très tôt le matin pour aller chiner ses petites pépites dans les brocantes, vide-greniers. Il avait également énormément de CD et reconstituait des pochettes en collages sur les pochettes même des disques ou en inventait d’autres pour des compilations qu’il aimait offrir à ses proches, ses amis : car pour lui, ses amis étaient importants plus que tout ! »

C’est Stéphane Le Néol (très bon ami et musicien havrais) qui l’a incité à faire son presse book (petit dossier constitué d’oeuvres). Et c’est sa famille qui, depuis son départ, expose son travail, comme en 2016 au lycée Jules Le Cesne (où il exerçait) et maintenant au CEM ! L’exposition sera visible jusqu’au 17 juillet.

Vernissage le jeudi 7 juin à partir de 18 h 30, suivi d'un DJ set dans le bar du CEM, de Hardmod Al alias Alteau.