Exposition

Exposition estivale

Du 1 juin au 4 août 2017 - Galerie Art en Seine

Exposition permanente, tableaux impressionnistes et modernes, sculptures et verrerie d’art

On sent passer comme un souffle de vent printanier sur les cimaises de la Galerie Art en Seine dont Thierry Tuffier assure la direction. Faisant la part des maîtres de l’Ecole normande et des peintres contemporains, il a réuni une fois de plus tout un ensemble d’œuvres dont la présence nous fait du bien.

L’ancien et le nouveau cohabitent sans difficulté sur les cimaises de la galerie Art en Seine, rue Raoul Dufy au Havre, une adresse qui avait l’air de lui être prédestinée. Pour Thierry Tuffier, qui dirige la galerie, il n’y a pas de vraie rupture entre les maîtres du proche passé et les artistes d’aujourd’hui. Témoin la présence de Jean-François Contremoulin dont le style, d’une alerte facture, s’accommode à merveille des rivages normands (Brume à Vasterival, petites toiles peintes à l’acrylique). Dans le domaine de l’aquarelle, la Bretagne a su lui inspirer de délicieux petits formats peints sur papier. On y sent frémir la vibration de l’éphémère. Contremoulin, c’est la rencontre emblématique de la terre et de l’eau, traduite en des atmosphères d’une singulière légèreté. 

Non loin de ses œuvres, nous découvrons plus amplement la peinture de Ramzi Ghotbaldin, artiste né en 1955, qui présentera en fin d’année une exposition personnelle à la galerie. Ses petits formats chatoyants, où se décline une gamme tonale raffinée, nous emmènent sans difficulté vers les rivages méditerranéens : Mistral, Calanques, La surprise du Sud… Hasan Saygin, Daniel Thérasse et le Havrais Vandi contribuent eux aussi à donner des couleurs à cette exposition où l’on retrouve des noms très prisés des collectionneurs. Les maîtres de l’Ecole Normande (concept moins restrictif que celui d’Ecole de Rouen), font indéniablement fort bonne figure dans cette sélection printanière.

On retrouve en effet sur les murs un Bord de Seine de Joseph Delattre (1858-1912), deux toiles de Pierre Dumont (1884-1936), Gasny, la rue du village et Le grand quai du Port du Havre, une huile peinte en 1915 ainsi qu’une aquarelle de René Sautin (1881-1968), La Seine aux Andelys. A redécouvrir également La Place de Clichy de Gen Paul (1885-1975), Les Falaises à Mers-les-Bains de Maximilien Luce (1858-1941) et La cathédrale Saint-Vulfran à Abbeville, une huile bien charpentée de Jule-Emile Zingg (1882-1942). De quoi satisfaire sa curiosité. Les collectionneurs sauront trouver là leur bonheur.

Luis Porquet, mai 2017