Festival Pint of science

Du 20 au 22 mai 2019

Pour la première année et à l’initiative de doctorants de l’université Le Havre Normandie, le festival "Pint of science" propose au Havre trois rendez-vous pour découvrir des sujets scientifiques en toute simplicité.

Le festival Pint of Science

Le festival Pint of Science est né en 2012 grâce à deux chercheurs londoniens, Dr Michael Motskin et Dr Praveen Paul qui décidèrent d’amener la science de leur laboratoire dans les pubs pour partager leur recherche avec un public non averti. Surfant sur le succès britannique de l’opération, une Française, Elodie Chabrol, décide alors d’importer le projet en France en 2014. Aujourd’hui, le festival a lieu dans 21 pays différents dont la France où des initiatives locales sont proposées dans plus de 40 villes. Organisé chaque année par des chercheurs et des doctorants de toutes disciplines, l’événement a pour objet de créer un nouveau lien entre le public et la recherche académique dans un lieu informel et familier du public. Au programme des temps d’échanges sur des sujets allant des sciences sociales à la chimie en passant par l’histoire et l’informatique ainsi que des actions proposées par des citoyens passionnés par les découvertes scientifiques et culturelles.

L’édition havraise du festival Pint of science

Au Havre l’édition 2019 du festival est portée par un groupe de doctorants en chimie et en biologie appartenant respectivement aux laboratoires URCOM et SEBIO de l’Université Le Havre Normandie. S’appuyant sur l’association du Cercle des Biologistes Havrais (BioH) et tous férus de sciences, les organisateurs ont pour ambition de proposer une action de vulgarisation scientifique et souhaitent : « rendre accessible au plus grand nombre le monde merveilleux de la recherche quel que soit son domaine et pourquoi pas créer de futures vocations ».

Capitalisant sur les expériences caennaise et rouennaise, les porteurs de projet souhaitent avec cette première édition favoriser la pérennisation d’un projet mettant en avant les activités de recherche portées sur le bassin havrais : « nous avons une ville et une université qui regorgent de passionnés et de jeunes chercheurs ayant hâte de présenter une partie de leur recherche ou le dernier article qui les a intéressé ».

Au programme

Lundi 20 mai – Les progrès et conflits des années 30
Ouverture des portes à 18h30, début de l'événement à 19h - Le Bistrot, 116 avenue Coty , Le Havre 76600

Agathe Bernier-Monod – Maître de conférence à l’Université Le Havre Normandie, Laboratoire GRIC
La République de Weimar et la prise de pouvoir nazie
Cette intervention portera sur l’échec de la République de Weimar et la prise de pouvoir nazie, sujets souvent évoqués dans l’actualité. Du fait des conséquences de la Première Guerre mondiale en Allemagne et de l’absence de sentiment démocratique, la République de Weimar naît dans des conditions hostiles. L’instabilité politique et les crises économiques ponctuent ensuite toute sa période d’existence. Enfin, la radicalisation du spectre politique allemand et la crise mondiale des années 1930 ont précipité son effondrement.

Simon Marcellin – Post-doctorant à l’Université Le Havre Normandie, Laboratoire LOMC CNRS 6294
Physique quantique et bombe atomique : comment la science monte (aussi) avec le nazisme.
Voilà un sujet qui revient souvent dans les discussions : Einstein a-t-il une responsabilité scientifique dans la recherche de la bombe atomique ? Mille choses ont déjà été dites, et il faut pourtant avouer que le commun des mortels n’y comprend pas (toujours) grand chose, en dehors de ce lien potentiel, et de son E=mc2 qui lui colle à la peau, pourtant sans avoir de rapport direct avec la bombe. Qu’a-t-il réellement fait ? Que n’a-t-il pas fait ? Quel savoir est-il nécessaire pour construire une bombe atomique ? Et pourquoi E=mc2 est-elle si importante ?

Mardi 21 mai – Pollution : on ne nous dit pas tout
Ouverture des portes à 18h30, début de l'événement à 19h - Camp Gourou, 163 rue Victor Hugo, Le Havre 76600

Nicolas Hucher – Maître de conférence à l’Université Le Havre Normandie, Laboratoire URCOM EA 3221, FR CNRS 3038
Analyser les traces de contaminations environnementales : De la difficulté des communications au grand public
Depuis quelques années, régulièrement, les médias reprennent en boucle des messages angoissants : nous serions régulièrement exposés à de multiples traces de substances chimiques présentes dans nos aliments, nos produits du quotidien et même notre environnement. Mais au regard des connaissances scientifiques, il semble difficile d’appréhender et d’interpréter ces informations, issues principalement d’analyses chimiques. Nous discuterons de l’histoire de cette science, de ses évolutions, et de la façon raisonnée d’interpréter (quand cela est possible) ses résultats.

Mercredi 22 mai – Une nuit au Muséum
Ouverture des portes à 18h30, début de l'événement à 19h - Le Bistrot, 116 avenue Coty, Le Havre 76600

Cédric Crémière – Directeur du Muséum d’histoire naturelle du Havre
Controverses scientifiques et réalités des sciences
Des querelles, disputes, débats jalonnent l’histoire des sciences pour parfois cristalliser les oppositions autour de controverses. La discussion de certaines d’entre elles, connues et moins connues, permettra d’explorer les sciences de l’intérieur, dans leur mouvement interne, mais aussi de l’extérieur dans leur composante sociologique et culturelle. Cette exploration pourra éclairer des sujets contemporains à l’heure où les sciences sont au cœur de nombreux sujets de sociétés comme le climat, la santé, l’économie…