Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 05 novembre 9 h au samedi 23 novembre 2019

Fermer
Exposition
Un Été au Havre

Narrow House d'Erwin Wurm

Un Été au Havre 2019

Du 29 juin 2019 au 5 janvier 2020

En raison du succés rencontré par cette oeuvre, celle-ci est prolongée jusqu'au dimanche 5 janvier 2020 inclus.

Bienvenue dans la maison de l’artiste autrichien Erwin Wurm ! Chez lui, la réalité n’est ni virtuelle, ni augmentée, elle est modifiée. Déformée. Comme si toute la construction, la décoration intérieure et les objets du quotidien avaient subi une transformation non homothétique, dans un rapport décomplexé et plein d’humour aux proportions d’usage.

Ce voyage dans un espace contraint (la maison fait 1 mètre de largeur) prend également une dimension temporelle : l’artiste y a reproduit l’intérieur de la maison de ses parents, où il a grandi. Il met en exergue la notion de privation de moyens et notre capacité à nous adapter.

Au Havre, la présence de la Narrow House au cœur d’un environnement 100 % Perret, sur l’avenue Foch, axe stratégique qui relie l’Hôtel de Ville à la plage, vient bousculer le bon ordonnancement des choses. Tout en apportant le témoignage d’un type d’habitat lui aussi représentatif de son époque : le pavillon dit traditionnel des années 70. Un Eté Au Havre présente aussi, dans le quartier Saint-François, un autre objet déformé par Erwin Wurm, la Fat Car.

Erwin Wurm, sculpteur né en 1954 - Vit à Bruck An Der Mur, Autriche

Formé à la Kunstakademie de Vienne, Erwin Wurm s’inspire autant de Fluxus que de la dérision Dada pour dénoncer, avec une légèreté mêlée de gravité, un quotidien illusoire et l’incongruité de nos existences.

Sculpteur à l’origine, il s’inspire, dans ses dessins, photographies et vidéos, de nos rapports avec les objets usuels dont il détourne l’usage. Erwin Wurm libère les objets de leur contexte familier et leur donne un sens hors du commun.

L’oeuvre d’Erwin Wurm s’inscrit dans le champ des questionnements de la sculpture contemporaine : une sculpture qui délaisse les moyens et les techniques traditionnels. Dans ses expositions, il exhibe des voitures déformées, ramollies, gonflées, ou le burlesque, le loufoque transgresse leurs valeurs symboliques de richesses ou d’appartenance sociale en des objets ayant subi des effets de filtres du logiciel Photoshop.

Erwin Wurm aime défier les règles et les habitudes de la sculpture. Il réinterprète les objets et les situations du quotidien en bouleversant nos repères. Les objets ainsi détournés de leur fonction et l’incongruité des situations mises en scène par Erwin Wurm suscitent le rire du spectateur, en écho à l’humour de l’artiste. Ces images drôles, inquiétantes et absurdes, se révèlent également être le symptôme de la pensée critique de l’artiste.