Alerte : L'aire de jeux de la Bouteillerie au parc de Rouelles est fermée pour travaux du 22 novembre 2021 jusqu'en mars 2022

Fermer

Dans le cadre de l'épidémie de Covid-19 et des mesures sanitaires mises en place par le Gouvernement, la présentation d’un passe sanitaire est désormais obligatoire pour accéder à certains établissements recevant du public. <Plus d’infos>

Action sociale, santé
Cadre de vie, habitat, jumelage
Culture, sports, loisirs
Défense des causes
Environnement, nature, sciences
Famille, scolarité

HAVRE DE VERS

Charte de l’association
HAVRE DE VERS

- Janvier 2020 - 

Préambule:

HAVRE DE VERS est née, le 14 janvier 2016, d’une envie commune de trois amis, Marian, Flavien et Léo, afin d’apporter une solution face à la situation de crise importante dans les domaines de l’agriculture, de l’alimentation et de la santé.

Gaspillage et inégalité alimentaire, impératifs écologiques, hégémonie de l’exploitation animale industrielle et de la grande distribution, déperdition des agricultures paysannes, perte de biodiversité, manque de résilience écologique, très faible support des initiatives à l’agriculture urbaine: autant d’enjeux qui nous ont mobilisé pour construire et expérimenter un nouveau modèle associatif de gestion locale des biodéchets, économique et alimentaire. Basée sur une conception permaculturelle, dans un environnement urbain, cette association vise à une transformation sociale et écologique de notre vision et de nos méthodes de gestion des matières organiques (ou la matière fabriquée par les êtres vivants) en générant de nouvelles solidarités.

Sur l’annexe au journal officiel, suite à la déclaration en sous-préfecture du Havre, apparaît l’objet suivant:

Revaloriser les biodéchets par lombricompostage en vue d'assurer:

-Une collecte décentralisée locale des biodéchets en milieu urbain;

-Une transformation des biodéchets en un amendement organique de haute valeur agronomique par lombricompostage; 

-Une sensibilisation à l'impact écologique et économico-social de la gestion des biodéchets.

3 principes fondamentaux: 

+ Prendre soin des êtres vivants +

Les collectes d’invendus de fruits et légumes nous permettent :

-Se nourrir mutuellement en revalorisant les végétaux comestibles collectivement, avec les adhérents et/ou bénévoles de l’association, sous forme de préparations culinaires exclusivement (ou presque) végétaliennes, nous donnant accès à une alimentation qualitative..

-Nourrir nos lombriciens (en particulier les vers épigés Eisenia Andrei et Eisenia Foetida de nos lombricomposteurs), et l’ensemble de la faune épigée coexistante, avec les épluchures, et les invendus non comestibles.

-Montrer les différentes autres revalorisations de biodéchets possibles en faveur de l’ensemble des matières vivantes, animales ou végétales, soit la biomasse.

+ Prendre soin du sol +

L’outil pédagogique du lombricompostage nous apporte plusieurs connaissances et richesses:
-Amender naturellement avec un compost produit localement, et donc contribuer à une agriculture de proximité, et même urbaine dans le cas du Havre.

-Le labour des sols se fait lui-même par phénomène de bioturbation.

-Les vers de terre sont présents partout dans nos espaces publics qu’il faut se réapproprier.

-Proposer, en terme d’aménagement du territoire, une politique publique de compostage collectif, en adéquation avec les attentes citoyennes de cultiver en ville, et voir la nature comme une solution face au changement climatique.

-Favoriser les espèces végétales comestibles tout en les faisant connaître.

+ Partager équitablement son temps et ses ressources entre les deux +

La synergie créée à partir de ces trois pôles d'activité que sont l’économie circulaire, l’action sociale et le développement local, et autour desquels tourne la permaculture urbaine, porte les bases de nos futures agricultures urbaines:

-Gérer localement ses biodéchets: de l’assiette au jardin ET du jardin à l’assiette.

-Distribuer les excédents et surplus, une autre manière de signifier “à but non lucratif”. 

-Soutenir des formes d’agriculture urbaine pour se nourrir au plus proche.

 

3 engagements qui en découlent: 

+ Un engagement économique +

-Une adhésion annuelle de 12€/an et par adhérent.

-Une participation financière libre lors des distributions hebdomadaires des préparations réalisées à base d’invendus alimentaires collectés à proximité.

+ Un engagement éthique +

-Participer aux collectes, au tri, à la cuisine, aux interventions extérieures, ou encore à l’entretien du local, en fonction de ses disponibilités.

-Utiliser des bocaux en verre, et autres récipients réutilisables, pour récupérer les préparations alimentaires du HAVRE DE VERS, est primordial pour réduire l’utilisation d’emballages plastiques (et pas seulement ceux à usage unique).

-Faire évoluer, de façon transparente, les pratiques et méthodes dans le respect de la charte.

-Occuper les espaces verts, partager des coins de jardins privés inutilisés, se réapproprier les zones urbaines en friche pouvant potentiellement accueillir des plantations.

-COMPOSTER SES BIODÉCHETS IN SITU!

+ Un engagement social +

-Créer et entretenir des liens entre adhérents.

-Sensibiliser aux bonnes pratiques de gestion locale de ses biodéchets.

-Partager les informations liées aux ateliers et animations de l’association.

-Encourager les initiatives locales luttant contre les problématiques écologiques.

Un mouvement en constante évolution:

-Une amélioration continue des pratiques (de gestion locale des biodéchets):

-Évolution partagée (analyse et progression).

-Appui des réseaux et associations partenaires.

-Une dynamique de territoire et de réseau:

-Contribuer à créer une économie de proximité, solidaire et équitable.

-Pérenniser le modèle économique de l’association.

-Développer le modèle du HAVRE DE VERS avec l’ouverture de nouveaux locaux.

-Rendre visible nos activités en simplifiant la conception du modèle HAVRE DE VERS, en réalisant un site internet, ou encore de nouveaux graphismes pédagogiques. 

Verdeterrement,

Marian TOXÉ, président & Léo MASSÉ, secrétaire