Budget 2020

Le budget primitif a été voté au conseil municipal du 16 décembre 2019.

Tous budgets confondus, le montant des dépenses réelles budgétées s’élève à 297 M€ et est en baisse de 8,2% par rapport au budget primitif 2019 (dont 200,4 M€ pour les dépenses de fonctionnement, 55,5 M€ pour les dépenses d’équipement et 41 M€ pour les opérations financières).

COMPTES ADMINISTRATIFS     FISCALITÉ LOCALE

Sur 100 € d'impôts municipaux

 

21 €
pour l'éducation et l'enfance

14 €
pour le développement et la rénovation des quartiers

12 €
pour la qualité et la sécurité des espaces publics

12 €
pour le culture

 

11 €
pour le fonctionnement des services municipaux

 

10 €
pour la maintenance et la modernisation du patrimoine municipal

8 €
pour la cohésion sociale et la solidarité (dont le CCAS)

7 €
pour le sport et la nautisme

5 €
pour les grands projets

1 €
pour le fonctionnement des commissions, conseils et élections

© Fotolia

Maîtrise des dépenses

La contractualisation financière, entre l’Etat et les collectivités locales, prévoit un niveau maximum de hausse des dépenses de fonctionnement de +1,2%. La hausse des dépenses de fonctionnement en 2020 est de 0,1%.

Les taux communaux d’imposition restent inchangés en 2020 et ce depuis 2009.
Les recettes de fonctionnement seront en hausse de 0,1

Un budget de réalisation des projets

En augmentant notre autofinancement grâce à une gestion rigoureuse de nos dépenses, la ville peut continuer à investir tout en limitant le recours à l’emprunt. Le programme d’équipement, tous budgets confondus, s’élève à 55,5 M€ pour 2020.

Les projet et les actions prévus en 2020...

© Philippe Bréard

Education et enfance

Ces moyens seront en hausse de 2,9 % en 2020 par rapport à 2019. Cette un politique publique prioritaire de la ville représentant le premier poste des dépenses de politiques publiques, soit 20,6%.

Les investissements consacrés à la rénovation, l’équipement, la sécurisation et la modernisation des écoles, ainsi que l’acquisition des locaux de la future crèche Videcoq s’élèveront globalement à 6,2 millions d’euros marquant ainsi notre volonté d’améliorer les équipements utilisés quotidiennement par les jeunes enfants et les élèves havrais.
En fonctionnement, il s’agit des dépenses consacrées au fonctionnement des écoles, des cantines et des accueils périscolaires, de même que les actions en faveur de la petite enfance, de l'enfance et de la jeunesse et des centres sociaux.
L’éducation et l’enfance constituent le premier poste de dépenses de fonctionnement de la Ville pour un montant global de 46,55 millions d’euros. Nous poursuivrons en 2020 le maintien de services de restauration scolaire et d’offres périscolaires de qualité.

© Laurent Lachèvre

Qualité et sécurité des espaces publics

La qualité et la sécurité des espaces publics mobilisent 35,04 M€ consacré notamment aux espaces verts, à la sécurisation des manifestations publiques dans le cadre du dispositif Vigipirate, l’investissements de maintenance, de matériels et de travaux, l’extension du réseau de vidéo protection, l’équipements et matériels pour le commerce, la plage, la police municipale et la propreté urbaine.

© Philippe Bréard

Culture

La ville continuera d’investir en matière culturelle avec un budget de 3,12 millions d’euros. Les principaux projets concernent
Le projet de rénovation du muséum, le réaménagement de la bibliothèque Anne de Graville ainsi que les subventions versées pour le Tétris, le CEM, le Sirius et « Un été au Havre ».
Le budget de fonctionnement consacré à la culture est de 28,27 M€ pour les grands projets culturels, les événements culturels et festifs, les musées, le développement de la lecture publique et la valorisation du patrimoine culturel.

© Laurent Bréard

Développement et renouvellement urbain

Le montant de ces investissements s’élève au global à 18,31 millions d'euros et seront consacrés à la requalification du Centre ancien et du quartier Danton, dont l’équipement socio-culturel et sportif, et pour les opérations d’aménagement et de rénovations urbaines (Graville La Vallée, Montgeon, Aplemont…).

En 2020, la ville poursuivra la mise en œuvre du plan de prévention des risques technologiques (PPRT).

© Erik Levilly

Cohésion sociale et solidarité

Les politiques de cohésion sociale et de solidarité (23,02 M€) donnent lieu avant tout à des dépenses de fonctionnement, notamment à travers la subvention versée au centre communal d’action sociale (CCAS). Il s’agit également de la vie sociale des territoires (salles d’animation municipale, fêtes de quartier…) et du soutien à la vie associative notamment à destination des quartiers (comités de quartier), des mesures en faveur de l’amélioration de l'habitat et du logement (fonds de solidarité logement notamment), à la cohésion sociale (programme du contrat urbain de cohésion sociale - CUCS, actions en faveur de la tranquillité et l’amélioration du cadre de vie, de l’emploi et de la formation, de l’éducation et la lutte contre l’exclusion), des actions et subventions aux associations à destination des handicapés. Il s’agit enfin des services administratifs de proximité dus à la population (état civil, guichet unique, maisons de quartier).

L’année 2020 sera marquée par les travaux de la fabrique Louis Blanc et son installation dans les locaux de l’ancienne école Brossolette pour un montant de 1,04 millions d’euros.

© Philippe Bréard

Sport et nautisme

Les dépenses d'investissement pour le sport et le nautisme s'élèvent à 5,50 millions d’euros, dont 5,13 millions d'euros pour la restructuration du stade Youri Gagarine et 0,37 million d’euros pour la maintenance et la rénovation des stades et équipements sportifs, l'acquisition de matériel et le versement de subventions d'équipement aux associations sportives.

En fonctionnement, le budget de 14,78 millions d’euros permet l’exploitation quotidienne des équipements sportifs (stades, gymnases, salles, piscines…) utilisés par les Havrais et les élèves des écoles et collèges, les animations et manifestations sportives et nautiques (Week-end de la glisse, Sport à l’école, Sport dans les quartiers, Découvrez le sport, Le Havre en forme, …).

Le développement de la pratique sportive s’appuie également sur les subventions versées aux associations ou clubs sportifs amateurs et professionnels (HAC football, Saint Thomas basket, HAC handball).

© Philippe Bréard

Attractivité et rayonnement

Les projets de développement de l’attractivité du territoire concernent principalement, en 2020, la requalification de l’esplanade Nelson Mandela (1,81 M€) et la subvention d’équipement à la société publique locale des Docks (0,50 M€).

Pour les dépenses de fonctionnement, un montant global de 7,20 millions d'euros est consacré aux actions de l’Agenda 21, à la coopération internationale, à l’enseignement supérieur, au développement commercial et aux dépenses de communication.

© Philippe Bréard

Maintenance et modernisation du patrimoine

Une enveloppe de 9,51 millions d’euros est prévue en investissement et notamment pour la rénovation, la réhabilitation et l’amélioration énergétique des bâtiments communaux (8,86 M€) et leur sécurisation active. Des crédits sont prévus pour la restauration et la conservation des édifices cultuels (0,50 M€ pour la restauration de la cathédrale Notre-Dame) et la maintenance des cimetières.
En fonctionnement, l’enveloppe de 15,25 millions d’euros permet l’entretien et la maintenance courante des bâtiments, la gestion des dépenses énergétiques et des biens immobiliers.

© Erik Levilly

Pilotage et moyens de la collectivité

Les enveloppes d’investissement de 6,58 millions d’euros concernent l’informatique et la téléphonie, le renouvellement du parc automobile, notamment dans l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, le projet OSMOSE de relocalisation des services de la Ville dont la police municipale dans les locaux rue Gustave Flaubert et avenue René Coty avec pour objectif un meilleur accueil des usagers et les différents moyens et agencements de services.

En fonctionnement, 20,39 millions d’euros de crédits sont destinés aux différents services fonctionnels de la collectivité (approvisionnement, parc auto, systèmes d’information et télécommunications, gestion des ressources humaines, finances, juridique, moyens généraux, restaurant municipal,…).

© Erik Levilly

Vie des assemblées et élections

Il s’agit des dépenses nécessaires à l’exercice de leurs fonctions par les élus et à l’organisation des élections. En 2020, se tiendront les élections municipales.