Budget 2024

Le budget primitif a été voté au conseil municipal du 11 décembre 2023.

Le budget primitif 2024 s'établit à 323 millions d'euros (tous budgets), avec 280,96 millions d’euros affectés aux politiques publiques, 36,95 millions d’euros aux opérations financières, et 5,09 millions d’euros de doubles comptes (les doubles comptes correspondent aux avances et subventions versées par le budget principal aux budgets annexes).

Il est en hausse de 3,4% par rapport au budget primitif 2023 voté.

Livret de présentation - Budget primitif 2024

COMPTES ADMINISTRATIFS     FISCALITÉ LOCALE

Sur 100 € d'impôts municipaux

19 €
pour l'éducation et la jeunesse

15 €
pour la qualité et la sécurité des espaces publics

19 €
pour le pilotage et les moyens de la collectivité

7 €
pour les opérations d'aménagement urbain

14 €
pour la culture et le patrimoine

7 €
pour les solidarités humaines et territoriales

11 €
pour le sport et le nautisme

5 €
pour la petite enfance et les familles

3 €
pour la proximité et les services à l'usager

© Fotolia

Un budget de réalisation des projets

Aussi, la ville peut continuer à investir tout en limitant le recours à l’emprunt. Le programme d’équipement, tous budgets confondus, s’élève à 59,4 millions d’euros pour 2024.

LES PROJETS ET ACTIONS PRÉVUS EN 2024

Éducation et jeunesse : 52,08 M€

Cette politique publique représente le premier poste des dépenses de la Ville (fonctionnement et investissement), soit 18,5%.

Les investissements (6,52 millions d’euros) sont consacrés à la rénovation, l’équipement, la sécurisation et la modernisation des écoles, notamment les travaux des écoles Grouchy, George Sand et Paul Bert.

En fonctionnement, il s’agit des dépenses consacrées au fonctionnement des écoles (personnel municipal dont les ATSEM, aides et accompagnement des activités éducatives, forfait d’externat…), des cantines et des accueils périscolaires, de l'enfance et de la jeunesse (centres de loisirs, activités sportives et culturelles en direction des adolescents, soutien à l’apprentissage). Elles s’élèvent globalement à 45,56 millions d’euros.

La petite enfance : 14,04 M€

3,4 millions d’euros sont consacrés à l'investissement pour la petite enfance, notamment pour la maintenance courante des crèches, pour le fonctionnement des crèches municipales et les aides versées aux crèches associatives, et pour l’acquisition du local de la future crèche Videcoq pour 2,88 millions d’euros.

En fonctionnement, 10,64 millions d'euros seront sont alloués pour le fonctionnement des crèches municipales.

© Philippe Bréard

Proximité et service à l'usager : 9,18 M€

Un budget d'investissement de 0,89 millions d’euros est affecté aux affaires funéraires, au guichet unique et au développement de services innovants pour les usagers.

En fonctionnement, c’est 8,29 millions d’euros qui sont destinés au fonctionnement des services de proximité (affaires funéraires, état civil, concertation publique et mairies annexes), et également aux dépenses liées aux élections.

Qualité et sécurité des espaces publics : 41,68 M€

La qualité et la sécurité des espaces publics mobilisent en fonctionnement 35,07 millions d’euros. En investissement, 6,61 millions d’euros sont répartis entre l'amélioration énergétique complète des bâtiments pour 2,79 millions d'euros, la rénovation énergétique des bâtiments pour 2,56 millions d'euros, et la conservation de la plage et du littoral pour 0,96 millions d’euros, dont 0,73 millions d’euros à l’aménagement du plateau de Dollemard et le traitement des anciennes décharges. 

Les autres enveloppes concernent l’aménagement des espaces verts, la sécurité et la régulation des espaces publics et les services de proximité (propreté et interventions urbaines, espaces verts, environnement et développement durable, dépenses de voirie restant de la compétence de la Ville, sécurité et police municipale, commerce, vidéoprotection, gestion de la plage, centre d’appel pour la population).

© Philippe Bréard

Culture et patrimoine : 39,83 M€

La ville continue d’investir en matière culturelle avec un budget de 9,34 millions d’euros. Les principaux projets concernent le pôle muséum, la bibliothèque Raymond Queneau, l’espace Graillot, les travaux de maintenance et de réhabilitation dans les bâtiments culturels, ainsi que les subventions versées pour le Tetris, le CEM, le Sirius et Un Été au Havre.

Le budget de fonctionnement consacré à la culture et au patrimoine est de 30,49 millions d’euros pour le développement artistique et les grands projets culturels, les événements culturels et festifs, les musées, la lecture publique et l’accès à la connaissance et la valorisation du patrimoine culturel. Il permet la réalisation de la programmation culturelle dynamique de la Ville : programmation du GIP Un Été au Havre, festival Le Goût des Autres, aides aux festivals, expositions des musées.

© Philippe Bréard

Opérations d'aménagement urbain : 20,7 M€

Le montant de ces investissements s’élève au global à 6,9 millions d'euros et sont consacrés à la rénovation de places, au centre-ville reconstruit et à la conception et la restructuration d’espaces paysagers. Les investissements concernent également les opérations d’aménagement et de rénovations urbaines.

En 2024, la ville poursuit la mise en œuvre du plan de prévention des risques technologiques (PPRT).
 

© Erik Levilly

Solidarités humaines et territoriales : 18,24 M€

La politique des solidarités humaines et territoriales donne lieu avant tout à des dépenses de fonctionnement (17,44 M€), notamment à travers le soutien aux acteurs de la solidarité pour 8,32 millions d’euros.

Ces dépenses concernent également la Vie sociale des territoires (fabriques, fêtes de quartier...) et le soutien à la vie associative, notamment à destination des quartiers (comités de quartier), des mesures en faveur de l’amélioration de l'habitat et du logement (fonds de solidarité logement notamment), à la cohésion sociale (programme du contrat urbain de cohésion sociale (CUCS), actions en faveur de la tranquillité et de l’amélioration du cadre de vie, de l’emploi et de la formation, de l’éducation et la lutte contre l’exclusion), des centres sociaux, des actions et subventions aux associations à destination des handicapés.

© Philippe Bréard - Ville du Havre

Sport et nautisme : 30,48 M€

Les dépenses d'investissement pour le sport et le nautisme s'élèvent à 13,66 millions d’euros, dont 4,14 millions d'euros pour la restructuration du stade Youri Gagarine, 6 millions d’euros pour la création du parc sportif et paysager Graville la Vallée, et 1,2 millions d'euros pour la rénovation énergétique du gymnase Saussaye. Le reste est consacré à la maintenance et la rénovation des stades et équipements sportifs, l'acquisition de matériel et le versement de subventions d'équipement aux associations sportives.

En fonctionnement, le budget de 16,82 millions d’euros permet l’exploitation quotidienne des équipements sportifs (stades, gymnases, salles, piscines…) utilisés par les Havrais et les élèves des écoles et collèges, les animations et manifestations sportives et nautiques (Week-end de la glisse, Sport à l’école, Sport dans les quartiers, Découvrez le sport, Le Havre en forme…).

Le développement de la pratique sportive s’appuie également sur les subventions versées aux associations ou clubs sportifs amateurs et professionnels (HAC football, Saint Thomas basket, HAC handball).

© Philippe Bréard

Pilotage et moyens de la collectivité : 54,73 M€

Les enveloppes d’investissement de 11,27 millions d’euros concernent l’informatique et la mise en œuvre du schéma directeur informatique, la téléphonie, le renouvellement et l’électrification du parc automobile, notamment dans l’objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre, les travaux dans les bâtiments administratifs et techniques de la ville et l’agencement des services.

En fonctionnement, 43,46 millions d’euros de crédits sont destinés aux différents services fonctionnels de la collectivité (approvisionnement, parc auto, systèmes d’information et télécommunications, gestion des ressources humaines, finances, juridique, moyens généraux, communication, gestion et entretien des bâtiments, restaurant municipal…).