Coup de jeune pour le Centre ancien

Riche de son patrimoine d'avant-guerre, le Centre ancien poursuit sa cure de jouvence et d'embellissement, dans la foulée de l'arrivée du tramway.

Véritable carrefour de l'agglomération, le quartier est plein d'ambition. Longtemps resté dans l'ombre de la reconstruction, le Centre ancien renoue depuis déjà plusieurs années avec la légitime attractivité d'un secteur desservi par le tramway, idéalement situé au croisement de l'entrée de ville, des Quartiers Sud en plein renouveau et du pôle d'échanges et d'affaires de la gare. Les projets de requalification et de construction s'y bousculent, qu'il s'agisse de logements ou d'équipements.

Logements et services sur l'îlot Tellier

Bénéficiant du Programme national de requalification des quartiers anciens dégradés (PNRQAD), le secteur connaît une métamorphose progressive qui assainit le parc de logements et préserve le patrimoine qui mérite d'être mis en valeur. En tout, près de 400 logements neufs sont programmés dans ce quartier à fort potentiel en matière de qualité de vie urbaine. Ainsi, deux nouveaux immeubles à l'angle de la rue Tellier et rue Fontenoy accueilleront fin 2017 des logements sociaux ainsi que le nouveau siège du bailleur Logeo Seine Estuaire.

Un habitat diversifié pour Duguay-Trouin

Toujours sur le cours de la République, l'îlot Dugay-Trouin accueillera deux immeubles et huit maisons de ville qui, aux côtés de logements sociaux, favoriseront l'accession à la propriété autour d'une nouvelle voie de desserte du quartier.

 

L'allée Haudry ouvre Danton

Au cœur du Centre ancien, le quartier Danton connaît une dynamique de renouveau depuis la démolition de l'ancienne maison d'arrêt et le lancement d'une concertation en 2012. Réunions publiques et ateliers, organisés notamment à La Fabrique (espace situé place Danton et principalement dédié à la concertation), ont abouti à un projet d’aménagement remarquable. Le percement de l’allée Haudry, nouvel axe piéton entre la gare et la place Danton, facilitera les déplacements et permettra l’accueil de nouveaux logements et commerces.

 

© K Architectures

Un équipement culturel et sportif ambitieux

Dans le prolongement du vaste jardin, composé d'une prairie et d'un espace participatif dédié au jardinage, se dressera en 2020 un nouvel équipement culturel et sportif emblématique à l’architecture audacieuse. À la fois centre socioculturel (atelier d’expression, espace numérique, salle polyvalente, cuisine pédagogique…), et plateau omnisport (jusqu’à 750 places), le nouvel édifice sera doté d’un parc de stationnement enterré d'environ 120 places. Sa structure artificielle d’escalade pourra accueillir des compétitions de niveau régional. Il s’inscrit dans les grands équipements du quartier aux côtés du Petit Théâtre, de la piscine du cours de la République ou encore du pôle cinématographique d’art et essai Le Sirius inauguré à la fin de l'année 2016.

Une seconde vie pour la caserne Dumé d'Aplemont

Autre marqueur majeur de la dynamisation du quartier, la transformation de la caserne Dumé d'Aplemont. Edifiée en 1924 par l'architecte William Cargill, elle servit aux pompiers jusqu'en 2014. Le projet proposé par le groupement Nexity, Cabinet Jean Amoyal et Marianne Développement conserve et valorise l'architecture remarquable de ce site dont la cour restera ouverte au public. En 2019, ses bâtiments hébergeront notamment une résidence sociale intergénérationnelle et une vaste galerie dédiée aux arts visuels. Ce lieu d'expositions permanentes et temporaires offrira un cadre idéal à l'accueil d'artistes et aux travaux des étudiants en photographie.