Un réseau vivant de villes partenaires

Par nature ouverte sur l'international, Le Havre entretient et noue des relations d'échange et de partenariat privilégiées avec plusieurs villes du monde.

© Kitzcorner - Fotolia

Un intérêt mutuel pour l'étranger

Si la reconnaissance internationale du Havre passe bien sûr par son classement au Patrimoine mondial, elle provient également du réseau de partenariats que la ville continue d'étendre à travers le monde.
Nouer des relations avec une ville étrangère est loin d'être une démarche anodine. Pour Le Havre, tout échange doit faire sens et surgir d'un désir partagé. Naturellement et traditionnellement orienté vers les horizons les plus lointains en raison de son port maritime, Le Havre appuie sa politique de relations internationales sur tout ce qui constitue son identité : patrimoine, culture, port, industrie, commerce international, recherche, enseignement... De ces grandes forces du territoire émergent des rencontres avec des villes qui partagent des valeurs communes ou se distinguent par des problématiques similaires.

© Henry Czauderna - Fotolia

Apprendre les uns des autres

Selon la proximité des ressemblances entre les partenaires et l'intensité des échanges, il se dessine des formes de relations qui puisent aussi leur origine dans l'histoire. Le Havre est aujourd'hui jumelé avec les villes de Dalian, en Chine, de Southampton en Angleterre, et de Magdebourg, en Allemagne, respectivement depuis 1985 et 2011. Ces relations s'expriment chaque année sous de multiples formes d'échanges ou de collaborations : avec le port, l'hôpital, les musées, le Conservatoire, des établissements scolaires ou d'enseignement supérieur et bien d'autres acteurs de la vie locale. Les échanges s’appuient le plus possible, comme pour le jumelage avec Magdebourg, sur un engagement direct des Havrais et des habitants de la ville jumelée via une association très dynamique.

Des protocoles d'amitié sont également signés pour favoriser la coopération entre les deux partenaires, comme par exemple avec la ville de Tanger. Riche de ses similitudes avec Le Havre, à la fois portuaire et candidate au patrimoine mondial, la cité marocaine accueille aussi de nombreuses entreprises françaises et le désir de partager s'étend à des domaines aussi divers que l'enseignement, l'urbanisme, le tourisme de croisière ou encore la gestion des déchets.

Le Havre a engagé des échanges culturels avec l’Australie. Jusqu’à la fin 2018, le fonds exceptionnel de dessins et documents australiens du naturaliste Charles-Alexandre Lesueur donne lieu à une série d’expositions dans six villes australiennes. L’ambassade d’Australie en France en a donné un avant-goût de fin juin à fin aout 2016. Baptisée L’œil et la main, Lesueur et Petit, dessinateurs de l’expédition Baudin en Australie (1800 -1804), l’exposition, organisée par Le Muséum, a retracé des expéditions scientifiques remarquables. Cette exposition fut inaugurée à Adélaïde en juillet 2016, et poursuit son aventure en Australie avec des inaugurations de taille notamment à Canberra (mi-mars 2018) et à Sydney (fin août 2017).
Aussi, des discussions universitaires sont en cours entre Le Havre et Adélaïde pour développer des partenariats.

© Wemm - Fotolia

Le rayonnement d'une ville internationale

Les rapprochements à l'international sont aussi une façon de valoriser l’apport à notre Cité des Havrais d'origine étrangère. De nouveaux partenariats sont ainsi appelés à émerger, mettant à l'honneur cet enrichissement culturel mutuel.
Enfin, au-delà des jumelages et protocoles d'amitié qui continuent de s'étendre, l'intérêt des étrangers pour Le Havre se traduit chaque année par la réception de nombreuses délégations intéressées par le port, l’industrie, le patrimoine ou encore l'université. Là encore, la Ville du Havre facilite l'accueil et le lien vers les institutions ou entreprises locales.