Aides et prestations aux parents d'enfants porteurs de handicap

Les prestations aux personnes handicapées sont versées de droit dès lors que la personne est reconnue handicapée (selon un taux variable suivant les prestations) et sous réserve de conditions de ressources. Certaines sont susceptibles d’être attribuées aux parents d’enfants handicapés.

L’attribution d’une aide est facultative. Elle résulte de la situation et des besoins de l’intéressé : travail, logement… Certaines sont susceptibles d’être attribuées aux parents d’enfants handicapés, d’autres aux adultes.

Les Aides

Le congé parental d’éducation

Une disposition en faveur des parents d’un enfant porteur d’un handicap grave leur donne la possibilité de bénéficier d’une année supplémentaire de congé parental d’éducation jusqu’au 4e  anniversaire de l’enfant (décret 95-109 du 12 septembre 1995, Journal officiel du 14 septembre 1995).

Quand faire la demande ? Après le 4e anniversaire de l’enfant, la loi du 25 juillet 1995 prévoit des possibilités de travail à temps partiel.

Où s’adresser ? Auprès de votre employeur

Autres allocations complémentaires

En dehors des allocations réglementaires, il existe des prestations délivrées par les organismes de Sécurité sociale dont relève la personne handicapée. D’autres organismes peuvent également verser ces prestations : mutuelles, assurances, etc

Les communes de la CODAH et les départements accordent souvent des prestations spécifiques :

  • services d’accompagnement
  • systèmes d’appel à distance
  • facilités d’utilisation des transports en commun, etc.

Où s’adresser ?

Les Prestations

L’allocation d’Education de l’Enfant Handicapé - AEEH

L’AEEH remplace l’Allocation d’Education Spéciale (AES). C’est une prestation familiale financée par la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), après décision de la CDAPH, destinée à compenser les frais d’éducation et de soins apportés à un enfant handicapé. Elle ne tient pas compte des revenus.

L’AEEH est constituée d’une allocation de base à laquelle peut être ajouté un complément d’allocation dont le montant est gradué en 6 catégories, selon :

  • le coût du handicap de l’enfant,
  • la cessation ou la réduction d’activité professionnelle de l’un des parents nécessitée par ce handicap,
  • l’embauche d’une tierce personne.

Une majoration spécifique peut s’ajouter lorsqu’un enfant, qui bénéficie de l’AEEH, de la PCH ou d’un complément de 2e, 3e, 4e, 5e ou 6e catégorie, est à la charge d’un parent isolé.

Règles de cumul avec d’autres prestations :

  • En plus de l’AEEH de base et de ses compléments éventuels, des prestations familiales peuvent être versées. L’allocation de présence parentale peut être cumulée avec l’AEEH de base, mais pas avec son complément ni avec la majoration de parent isolé.
  • L’AEEH ne peut pas être attribuée à un jeune handicapé exerçant une activité professionnelle si la rémunération perçue est supérieure à 55 % du SMIC mensuel.
La majoration spécifique pour parent isolé

Elle est attribuée sans condition de ressources pour chaque enfant nécessitant le recours à une tierce personne et dont le parent isolé doit cesser ou réduire son activité professionnelle.

Plus d'infos

  • Maison Départementale des Personnes Handicapées - MDPH - Antenne du Havre
    89 boulevard de Strasbourg
    76600 Le Havre
    Du lundi au vendredi 9h-12h30 / 13h30-17h
  • 02 32 18 86 87