Alerte : La piscine du Cours de la République sera en fermeture technique du lundi 17 février au dimanche 1er mars.

Fermer
Proximité, propreté

Bien choisir son animal

Vivre avec un chien ou un chat ou un lapin n’exige pas les mêmes conditions de vie. Les contraintes de vie sont différentes selon l’espèce de l’animal

La race : La question à se poser

Adopter un chien ? Quel chien ? Adopter un labrador, un teckel ou un épagneul breton n’a pas les mêmes conséquences. La taille de l’animal, sa sensibilité, sa race, sa morphologie, son besoin d’espace,  appellent des conditions de vie différentes, qui modifient voire déterminent les modes de vie de l’animal et de son propriétaire.

L’âge de l’animal …….et de son propriétaire

Un chiot devra attendre 12 semaines avant d’être séparé de sa mère. Sauf cas particulier, un jeune animal se familiarisera très vite à son environnement. Un chien adulte, au-delà de trois ans, sera plus difficile à éduquer.

Si le propriétaire est âgé, il faut tenir compte des contraintes de l’animal, de la force de l’animal, de ses besoins de promenades et d’espaces extérieurs, et de son espérance de vie, pour que son propriétaire puisse répondre de ses obligations le plus longtemps possible.

La provenance de l’animal

Acquérir un animal, un chien, un chat, un nouvel animal de compagnie est possible par l’intermédiaire d’interlocuteurs reconnus ou non :

  • Les refuges recueillent les animaux en détresse, abandonnés, perdus ou maltraités. Adopter un animal dans un refuge, c’est lui donner une nouvelle chance. Selon les refuges, on y trouve des animaux de différentes espèces et races mais aussi et surtout des bénévoles passionnés qui peuvent orienter votre choix. Des frais d’adoption correspondant à la participation  aux dépenses d’identification, de stérilisation, de vaccinations seront demandés lors de l’adoption de l’animal.
  • Les éleveurs sont le plus souvent spécialisés  dans une ou plusieurs espèces et races.  Rencontrer un éleveur, se déplacer sur place, est toujours l’opportunité d’un conseil pertinent et de vérifier avec l’éleveur l’adéquation entre les caractéristiques de l’animal et ses futures conditions de vie au domicile des futurs propriétaires.
  • Les petites annonces et internet : l’acquisition d’un animal sur internet ou dans les journaux gratuits doit toujours avoir comme préalable une visite auprès du propriétaire. Des abus ont en effet été constatés et il convient donc d’être prudent.