Alerte : En raison de l'organisation du ciné piscine, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le vendredi 14 décembre

Fermer
Environnement

Environnement et biodiversité

environnement et biodiversite

Grâce à une situation géographique exceptionnelle, une singularité paysagère et une richesse faunistique et floristique remarquable, Le Havre réunit des atouts pour contribuer à la qualité de vie et au bien-être de ses habitants. Ce patrimoine est fragile et nécessite une attention particulière. Consciente de cet enjeu, la Ville du Havre s’est engagée dans diverses actions pour mieux comprendre son territoire et en préserver la biodiversité. La priorité est donnée à la préservation des richesses écologiques du territoire pour que la nature puisse occuper la place qui lui revient au cœur du paysage urbain.

La biodiversité est l'ensemble du tissu « vivant » de la planète : elle recouvre donc l’ensemble des milieux naturels et des formes de vie ainsi que toutes les relations et interactions qui existent, d’une part, entre les organismes vivants eux-mêmes, d’autre part, entre ces organismes et leurs milieux de vie. C’est dans cette optique que la Ville du Havre met en œuvre un plan biodiversité : élaboré avec les différentes associations environnementales locales, ce plan traduit une volonté commune et active de protéger la biodiversité et de favoriser son développement et le partage de connaissances avec la population.

Le Havre en vert

Parcs, jardins, squares, cimétières, forêts, prairies, étangs... Le Havre est l’une des villes les plus vertes de France. Véritables réservoirs biologiques, ces espaces constituent autant de lieux de vie et de reproduction pour nombre d'espèces animales et végétales. Grâce à ces milieux variés et à leur entretien respectueux, la biodiversité au Havre gagne du terrain.

Quelques exemples d'actions :

  • Les Jardins Suspendus par exemple font prospérer la biodiversité mondiale avec une collection de flore exotique inspirée des expéditions lointaines.
  • Le plateau de Dollemard a été classé Espace Naturel Sensible départemental en 2001.
  • La Ville du Havre a adopté un plan pluriannuel de plantation : 24 000 arbres de 150 variétés différentes (hors boisements) ornent aujourd'hui les rues et espaces verts et favorisent la biodiversité en ville.
  • Une réduction drastique de la consommation de pesticides contribue à l’épanouissement de la faune et de la flore.

Une nature ordinaire omniprésente

Les plantes sauvages que l’on retrouve au creux d’un trottoir ou au pied d’un bâtiment protègent le sol de l’érosion et représentent des sources de nourriture primordiales pour les insectes et la faune au sol. Cette végétation spontanée se retrouve dans les espaces urbains dénués de fonctions, sur les accotements de voirie où la nature reprend ses droits. Certains espaces peuvent abriter jusqu’à 60 espèces de plantes différentes. En milieu urbain, le rôle de l’arbre est également essentiel notamment pour la qualité de l’air. Ils permettent de connecter entre eux les milieux et les espèces et de faciliter la migration des animaux. Ces arbres font le bonheur de nombreux oiseaux qui s’y nichent. On y retrouve des étourneaux sansonnets, des chouettes chevêches, des mésanges ou des pigeons.

Les parcs, jardins et cimetières

Ces espaces constituent des réservoirs biologiques qui permettent à la faune et à la flore de se déplacer dans le tissu urbain et d’assurer ainsi la pérennité de certaines espèces. Les squares Saint-Roch, Holker, Grosso ou encore les jardins de l’Hôtel de Ville, en centre-ville, les Jardins Suspendus, le jardin fluvial ou les jardins du Château de Montgeon, plus excentrés, constituent un patrimoine vert extrêmement riche en milieu urbain. Ces lieux sont propices pour découvrir une faune et une flore qui profitent de ces espaces pour se reproduire, se nourrir et se reposer.

La costière

Mêlant boisements naturels et propriétés privées avec parc, elle offre un abri privilégié pour la faune sauvage. La costière est un coteau qui s'étire d'ouest en est sur 7 km, des Jardins Suspendus jusqu'à la Brèque. Elle constitue une bande verte offrant une vue imprenable sur la mer, la ville et l'embouchure de la Seine. Par son ensoleillement et son exposition plein sud, elle bénéficie d'un microclimat très favorable à l'installation d'une flore variée. Immenses et majestueux, certains arbres dressent leur silhouette depuis le XIXe siècle. On observe alors un curieux mélange d'essences communes de la région (Chêne pédonculés, Érables sycomores, Houx, Pommiers) et d'espèces exotiques.
Ces dernières, apportées par l'homme, se sont épanouies grâce à un ensoleillement suffisant : palmiers, figuiers et tulipiers de Virginie pour ne citer qu'eux.

De nombreux escaliers serpentent également entre les zones boisées et les propriétés privées afin de relier la ville haute et la ville basse à pied. Les murs des propriétés sont souvent recouverts de végétaux grimpants comme les glycines, des vignes vierges ou des clématites. Les fougères colonisent les murs les plus ombragés.

Le Havre en bleu

Ici, la Ville est unie à la mer, à son fleuve et à son estuaire. L'eau est présente partout au Havre, à travers notamment les huit bassins historiques - véritables lieux de vie, porteurs d'animation urbaine - au cœur même de la ville. Ils abritent une richesse biologique insoupçonnée, réunissant une faune et une flore exceptionnelles, parfois rarissimes.

Les bassins du Havre

Les bassins du Havre, depuis celui du Roy datant de 1517 jusqu’à ceux creusés au milieu du XIXe siècle, font aujourd’hui la richesse et le patrimoine maritime de la ville. Ils sont également des milieux vivants qui abritent de nombreuses espèces dans des habitats soumis à la fois à des contraintes naturelles importantes et aux activités anthropiques.

On compte neuf bassins en centre-ville auxquels on peut ajouter ceux de la zone portuaire. Chaque bassin présente des conditions de vie différentes et abrite une faune et une flore spécifiques. Toutes les formes de vie, des plus complexes au plus primitives, peuvent être observées : coquillages, mollusques, plancton, méduses, crustacés, poissons…

Le bord de mer, un patrimoine naturel

Le Havre "maritime", c’est surtout la mer, la plage et les cordons de galets au pied des falaises.

Une balade sur la plage est aussi l’occasion de découvrir et d’observer, au gré des marées, la nature sous différentes formes. A marée basse, l’estran, qui signifie "délaissé sableux de la mer" est le royaume des mollusques qui cohabitent avec des crustacés et des algues. Au large, la Manche est un lieu de passage privilégié pour le commerce maritime, mais également pour la migration de certains cétacés et mammifères marins tels que les rorquals, les grands dauphins, les marsouins communs ou les phoques. Plus au nord encore du Havre les falaises de Dollemard s’élèvent comme des remparts d’une centaine de mètres de haut contre les vagues et la houle. Richesse du patrimoine havrais sur le plan de la biodiversité, elles sont également reconnues pour leurs intérêts géologiques et paysagers. Elles font d’ailleurs l’objet d’une attention toute particulière en matière de valorisation et de préservation.

Protéger la ressource en eau

A son échelle, la Ville du Havre protège la ressource en eau et en préserve la qualité en cherchant à apporter des réponses concrètes pour favoriser la gestion de l'eau. Des solutions innovantes et économes ont ainsi été développées :

  • La récupération d'eau de source de la rivière souterraine de la ville haute (le Lockhardt) pour l'arrosage ou le nettoyage des rues.
  • La récupération des eaux de piscine pour diminuer la consommation en eau potable des services municipaux. Ce dispositif laisse entrevoir une économie de 2500 m3 par an.
  • A l'horizon 2017, l'entrée de ville sera entièrement rénovée avec des techniques innovantes pour une gestion exemplaire des eaux pluviales.

Chiffres clés :

  • 750 ha d’espaces verts
  • 41 m² d’espaces verts par habitant
  • 340 ha espaces naturels gérés par la Ville