Alerte : [Intempéries] Le marché de Noël est fermé jusqu'au 12/12 par mesure de prévention

Fermer

Risques majeurs

L’activité industrielle ou des phénomènes naturels (mouvements de terrain dus aux falaises ou aux cavités souterraines, tempêtes littorales, pluies exceptionnelles…) peuvent être à l’origine d’événements occasionnant des dommages aux personnes, aux biens et à l’environnement. De tels événements - dits de sécurité civile - ne surviennent pas fréquemment, mais leurs conséquences peuvent être très importantes.

La Ville du Havre a élaboré son Plan Communal de Sauvegarde (PCS) afin de faire face à ces événements. Le PCS est l’organisation de la Ville pour diffuser l'alerte et les consignes de sécurité et mettre en œuvre les mesures dont elle est responsable pour accompagner et soutenir la population. Ce plan s’articule avec le dispositif ORSEC, que le Préfet peut activer en cas d’événement d’ampleur exceptionnelle.

Chacun a un rôle à jouer : en connaissant les phénomènes auxquels il peut être exposé et les consignes pour s’en protéger, chaque citoyen, par son comportement individuel, permet à l’organisation collective des secours d’être la plus efficace.

Reconnaître l’alerte

En cas d'accident industriel majeur dans une usine de l'agglomération havraise, une sirène retentit.
Tous les premiers mercredis du mois à 12 h, les sirènes installées sur le territoire sont testées par la Communauté de l'agglomération havraise (CODAH) qui a en charge la gestion du réseau d’alerte CIGNALE (Centre Intégré de Gestion de l'Alerte de l'Estuaire). Pour écouter le signal national d'alerte et découvrir le film réalisé sur ce sujet, rendez-vous sur le site Internet de la CODAH.
Ne confondons pas le son des sirènes d'alerte avec celui des sirènes POI (Plan d’Opération Interne) utilisées par les industriels pour un usage interne. Le son de ces dernières est obligatoirement différent de celui des sirènes d’alerte des populations. Les industriels de la zone du Havre se sont accordés afin d'effectuer leur essai le 3e mardi du mois à midi.

Se protéger en cas d’alerte

En cas d’alerte, le bon réflexe est d’entrer dans un bâtiment et de le calfeutrer le mieux possible. L'Office des Risques Majeurs de l'Estuaire de la Seine (ORMES) propose un guide pour vous aider à réaliser votre Plan Familial de Mise en Sûreté (PFMS). Vous pouvez le télécharger sur le site Internet de l'ORMES.
Les responsables d’entreprises et d’établissements recevant du public peuvent également avoir un rôle essentiel à jouer.La préfecture leur propose aussi un guide de confinement.

N’allez pas chercher vos enfants à l’école

En cas d’alerte, vos enfants sont en sécurité car ils bénéficient de la mise en œuvre d'un Plan Particulier de Mise en Sûreté (PPMS). Dès le début de l’alerte, les enseignants font rentrer les élèves dans les classes et calfeutrent soigneusement toutes les ouvertures. Ne tentez pas de les rejoindre.
L’élaboration du PPMS est de la responsabilité de l’Education Nationale. Il est réalisé par le chef d’établissement ou le directeur d’école.

Plus d'infos