Hôtel Dubocage de Bléville

© Philippe Bréard

Témoin du XVIIe siècle

L’Hôtel Dubocage de Bléville est l’une des plus importantes propriétés privées du quartier Saint-François pour le XVIIe et XVIIIe siècle. Elle fut celle du navigateur et négociant Michel Joseph Dubocage (1676-1727) et de son fils Michel Joseph  Dubocage de Bléville (1707-1756) historien naturalise et échevin de la ville du Havre.
Les dates exactes de construction de cet ensemble de bâtiments qui constituait la propriété privée la plus importante du quartier Saint-François restent inconnues.
Le haut pignon de la façade principale du début XVIIe siècle est constitué de pans de bois, essentés d’ardoises. L’aile gauche est élevée à la fin du XVIIe siècle avec un très remarquable appareillage de silex noirs et de briques. Elle constituait le domicile familial des Dubocage de Bléville.

Achetée puis embellie au cours du XVIIIe siècle, la demeure comprend des magasins au nord, ou a pris place au XIXe siècle la « maison des veuves »,  lieu d’accueil pour les femmes de marins, et en particulier ceux de la Transat, chargées de famille. En effet, le quartier Saint-François était avant la Seconde Guerre mondiale encore peuplé d’une importante communauté de Bretons travaillant pour cette compagnie.

© Philippe Bréard

Un musée au cœur du quartier Saint-François

Aujourd’hui, le public peut déambuler dans des espaces de visite, en entrée libre et gratuite. Au rez-de-chaussée et au 1er étage, les collections permanentes et les expositions temporaires sont liées à l’histoire du Havre, à des grands faits politiques, au négoce maritime...

Au premier étage, une salle est dédiée à Michel-Joseph Dubocage de Bléville et à son fils.

Infos pratiques de ce lieu