Ils font bouger ma ville
Sport
Évènement

Découvrez les porteurs de flamme sélectionnés par la Ville

Environ 35 relayeurs porteront la flamme olympique au Havre le 5 juillet, des anonymes mais aussi des personnalités célèbres dans le domaine sportif ou ailleurs. La Ville a sélectionné six relayeurs, conjointement avec le Département de Seine-Maritime et le Comité d’organisation des Jeux de Paris 2024.

Publié le 03/06/2024

Kamara Alfousseynou

Boxeur havrais, champion du monde de savate boxe française
(en haut à gauche sur la photo)

« Je suis sept fois champion de France de boxe française et récent champion d’Europe et du monde. Quand j’étais petit, je regardais la Flamme à la télévision. Je pensais que mon rêve de gosse n’était accessible qu’aux stars du sport. Le Havre est un vaisseau amiral du sport, avec beaucoup d’athlètes de haut niveau. La présence de la Flamme ici me semble donc naturelle. Si Le Havre était un sport, ce serait le triathlon, avec la course à pied. Les Jeux, ce sont des souvenirs, notamment à Rio 2016 avec Usain Bolt. Je n’avais jamais vu quelqu’un d’aussi confiant en ses capacités. Il a montré au monde entier qu’il était le meilleur. J’avais 16 ans, ça m’a impressionné. Cet été, je vais surtout suivre la course à pied, le marathon et, bien sûr, la boxe puisque mon amie Amina Zidani est en lice. Je n’oublie pas non plus le tennis de table même si je ne suis pas très fort. »

Léa Got

Cofondatrice de la start-up havraise Hipli
(En haut au milieu sur la photo)

« Hipli est une entreprise de colis réutilisables avec laquelle on s’attaque aux déchets du e-commerce, en France et en Europe. Porter la Flamme, c’est porter les valeurs du sport, de respect, de dépassement de soi, de persévérance, au plus près de tous. Le Havre est une ville qui fait beaucoup pour le sport, avec des stages gratuits pour les enfants, des clubs de qualité et des structures qui savent emmener les jeunes jusqu’au plus haut niveau. Lors des Jeux de 1924, Le Havre avait accueilli les épreuves de voile donc historiquement aussi cela a du sens. D’ailleurs, si Le Havre était un sport ce serait la voile. Il y a une vraie expertise locale pour l’organisation d’événements nautiques, dont la Transat Jacques Vabre Normandie-Le Havre. Je vais suivre ce sport, avec nos champions Camille Lecointre et Jérémie Mion, le triathlon, où l’on a de vraies chances de médailles, ainsi que l’athlétisme. »

Olivia Detivelle

Présidente du KOP Ciel et Marine pendant 21 ans et co-présidente de la Fédération des supporters du HAC
(En bas au milieu sur la photo)

« Pour une Havraise, c’est une fierté de voir la Flamme arriver ici. Être choisie est un honneur car j’aime le sport et cela représente beaucoup sur le plan international. Le Havre est le berceau de nombreux sports en France : aviron, tennis, hockey sur gazon, football, rugby… C’est donc inévitable que la Flamme fasse escale chez nous. Si Le Havre était un sport, ce serait le football, un sport collectif aux valeurs de diversité. L’un de mes premiers souvenirs de JO, c’est l’argent du Havrais Yavé Cahard en cyclisme sur piste aux Jeux de Moscou, en 1980. Je me souviens aussi des quatre médailles de Carl Lewis à Los Angeles en 1984. Les sports que je regarderai en particulier seront bien évidemment le football, ainsi que l’athlétisme, le sport d’origine des JO. »

Sébastien Dumetz

Docker et président du Racing Club du Port du Havre section football
(En haut à droite sur la photo)

« Porter la Flamme est un grand honneur. C’est une fois dans une vie. J’ai été surpris d’avoir été choisi et j’en suis très heureux. Une ville comme Le Havre, avec beaucoup de sportifs et d’anciens champions, s’imposait pour l’accueillir. Le football et le rugby incarnent selon moi le mieux la ville qui abrite les clubs doyens en France. Quant aux JO, mon souvenir d’enfance est celui du match de 1984 entre la France et le Brésil, seul titre olympique de l’équipe de France. Et puis Michel Platini, porteur de la Flamme aux Jeux d’Albertville ! Aux JO, je suivrai tous les sports à partir du moment où il y a une tunique bleue et un coq. Sports individuels ou collectifs, on est chez nous et il faut gagner ! »

Charlie Dalin

Skipper havrais
(En bas à droite sur la photo)

Charlie Dalin remporte la Transat Jacques Vabre Normandie-Le Havre en 2019 dans la catégorie IMOCA. En 2021, il finit 2e du Vendée Globe. Il s’est récemment classé 4e de la Transat CIC entre Lorient et New York, course qui le qualifie pour le Vendée Globe 2024.

Hugues Duboscq

Nageur havrais
(En bas à gauche sur la photo)

Licencié au Club Nautique Havrais, le nageur havrais est notamment multimédaillé de bronze aux Jeux olympiques d’Athènes en 2004 et Pékin en 2008, et médaillé d’argent aux championnats du monde de natation à Rome en 2009. Il est aujourd’hui plongeur au Peloton de sûreté maritime et portuaire du Havre.