Astuce : Inscription aux colis de noël à partir du mardi 05 novembre 9 h au samedi 23 novembre 2019

Fermer
Ils font bouger ma ville
Culture

Stéphane Trois Carrés, artiste et professeur à l'ESADHaR : "Proposer aux étudiants en art des projets pédagogiques uniques en France"

Stéphane Trois Carrés, artiste et professeur à l’Ecole Supérieure d’Art et Design Le Havre-Rouen

Et si un médium pouvait aider les étudiants à comprendre l’art et à les guider dans leur propre création ? Apparemment iconoclaste, cette démarche a fait l’objet d’un atelier (workshop) au sein de l’ESADHaR. Fondé sur un double objectif d’appropriation de l’histoire artistique et d’expression créatrice, le workshop s’adressait à des étudiants de la 2e à la 5e année d’études. L’idée de Stéphane Trois Carrés et de Maxence Alcalde, tous deux professeurs, part de l’intérêt du premier pour le XIXe siècle, siècle « paradoxal » qui clame le pouvoir de la raison tout en expérimentant le spiritisme. En faisant parler des artistes morts – chaque étudiant impliqué a pu librement choisir le sien – les élèves ont obtenu une matière qui a servi à la production d’une œuvre. « Cette approche a permis aux jeunes de prendre du recul par rapport à leur propre cheminement, la démarche artistique étant par nature une sorte d’injonction à inventer son propre monde. Le travail réalisé a ouvert leurs yeux sur des solutions que les artistes interrogés avaient choisi en leur temps », analyse Stéphane Trois Carrés.

Une école propice à l’innovation

Pour ce workshop, les professeurs ont sollicité une liseuse de tarot pour répondre aux questions imaginées par les étudiants. De ce travail est né un livre qui compile les demandes, réponses, interprétations et œuvres produites pour chacun des 16 artistes défunts : Dali, Magritte, Beethoven ou encore Van Gogh. « L’école du Havre se distingue par une audace et une créativité pédagogique qui ont donné naissance au Master de création littéraire par exemple ainsi qu’à un doctorat en art dont les travaux s’expriment également sur papier, dans la revue Radial au design très recherché », se félicite Stéphane Trois Carrés. L’artiste et professeur anime d’ailleurs un nouvel atelier début octobre : intitulé « Je suis nul mais je travaille », il propose aux élèves de l’ESADHaR d’approfondir avec un psychiatre la relation entre dépression et création. Et c’est au Havre et nulle part ailleurs.

Le livre Esprit, es-tu là ? Et la revue Radial sont disponibles individuellement au tarif de 10 € TTC à l’Artothèque, 74-76, rue Paul-Doumer , 09 70 21 02 14