Entretien
Commerce
Loisirs

Jean-Luc Tartarin : "Il faut valoriser les artisans qui respectent la mer et la terre"

LH Food Festival, dimanche 27 août place Oscar Niemeyer
Jean-Luc Tartarin entouré de Sébastien et Christian Argentain

Voici la plus grande manifestation culinaire des 500 ans du Havre ! Le chef havrais doublement étoilé Jean-Luc Tartarin, les producteurs locaux de la Maison Argentain et le Collège culinaire de France présentent Le Havre Food Festival, organisé le dimanche 27 août, place Oscar Niemeyer. Cette journée s'annonce riche en animations consacrées à la mise en lumière du patrimoine culinaire artisanal de la région et à la sensibilisation du grand public aux produits de qualité. Rencontre avec Jean-Luc Tartarin.

  • lehavre.fr : Au-delà de la gastronomie, pourquoi est-ce important de valoriser le terroir culinaire local ?
    Jean-Luc Tartarin : Pour un cuisinier, il est primordial aujourd’hui de privilégier les circuits courts pour garantir la fraicheur et de pouvoir se déplacer rapidement en cas de réapprovisionnement rapide. D’identifier son producteur, pêcheur, etc, afin de pouvoir évoluer ensemble sur mes attentes et mes besoins journaliers. En un mot : créer un lien de confiance et de travail intelligent réciproques.
    Devant les géants de l’agroalimentaire, il est important de valoriser les artisans qui connaissent et qui respectent leurs univers - la mer, la terre - sans compter leurs temps et qui mettent leurs énergies à la qualité et non pas aux volumes produits.
    Pour finir, ce qui est primordial c’est quand même notre économie locale. Il est inenvisageable pour moi de faire une sole "normande" avec une sole d’importation, alors qu’au Havre nous avons quelques très bons pêcheurs.
  • lehavre.fr : Vous mettez la haute gastronomie à portée du plus grand nombre. Etes-vous très attaché à cette démocratisation ?
    Jean-Luc Tartarin : La haute gastronomie en France aujourd’hui a un problème de coût, coût pour le client qui est dû surtout à des charges de fonctionnements et de matières premières de plus en plus considérables. C’est pour cela que j’attache énormément d'importance à "sortir" de mon établissement et proposer des choses où je peux faire découvrir et donner envie à toutes les personnes qui le souhaitent mon univers à des prix plus abordables.
    La haute gastronomie a vécu pendant des années avec une partie de sa clientèle bien précise qui a vieilli et c’est à nous de donner envie de découvrir nos tables aux plus jeunes afin de renouveler notre noyau de clients.
  • lehavre.fr : Qu’auriez-vous aimé faire si vous n’aviez pas été chef ?
    Jean-Luc Tartarin : Sans hésiter : pilote de rallye automobile ! Parce que tous les jours, je me bats contre le temps qui passe : la période du service… un défi ! C’est la même chose pour une course…

LH Food Festival : une journée, trois temps-forts :
- Le marché des Producteurs-artisans de qualité, de 9 h à 13 h.
- Le brunch de qualité, 25 €.
- Le dîner des chefs, menu proposé en 6 services, 120 €, uniquement sur réservation au 02 35 45 46 20.

Pour aller plus loin