Ils font bouger ma ville
Culture

Josette Houel, artiste et promotrice de la création artistique havraise depuis 1970 : "J'ai participé à l'émergence d'une jeune génération d'artistes talentueux"

Josette Houel, artiste et promotrice de la création  artistique havraise depuis 1970

Le regard de Josette Houel s’éclaire à l’évocation de sa carrière… qui n’aurait jamais dû débuter ! Née en mai 36, elle est d’une génération où une femme doit d’abord savoir tenir un ménage au détriment de toute carrière, surtout artistique. Mariée à l’âge de 20 ans et maman de 4 enfants, elle n’en opère pas moins sa petite révolution. « J’ai fait mon mai 68 début 1969 lorsque j’ai commencé à créer en autodidacte avant de suivre les cours du soir aux Beaux-Arts, avec Jean Maufay comme professeur, l’un de mes mentors », se souvient Josette Houel. Douée et motivée, elle visite les galeries en région et à Paris où elle expose et participe à des salons et où surtout elle découvre une grande liberté de création. « Le contact avec l’avant-garde m’a fait évoluer jusqu’à ouvrir ma propre galerie d’art au Havre en 1974 : Expression. » D’abord rue du Président Wilson puis rue Béranger où elle dispose de plus grands espaces, la galerie de Josette Houel expose et ose : peinture, photo, dessin d’artistes parisiens, allemands et bien sûr havrais !

Faire sortir les femmes artistes de l’ombre

La nouvelle vague rompt avec le post-impressionnisme, faisant surgir une figuration décalée ou de l’abstraction. « On trouvait aussi des tapisseries et de la peinture de style moyenâgeux, bref on sortait des cadres », revendique la galeriste. Son influence durera 6 ans jusqu’à la fermeture d’Expression pour raisons personnelles. Josette Houel n’en poursuit pas moins son œuvre : en créant et exposant en France, aux USA, en Russie. « Comme bien d’autres femmes, mon travail est apprécié mais peu accepté par les galeries qui ne souhaitent vendre que des artistes masculins, les mentalités ne bougent d’ailleurs que peu dans ce domaine », regrette la prolifique artiste.
Aussi est-elle particulièrement ravie que l’exposition actuelle au Carré du THV mette non seulement ses artistes de l’époque à l’honneur mais aussi des femmes. Le combat continue...

 

Pour aller plus loin