Culture
Un Été au Havre

Plus de 50 000 personnes pour le lancement d’Un Été au Havre !

Soirée d’ouverture Un Été au Havre 2018
Le spectacle de la Compagnie Carabosse, le samedi 23 juin sur la plage du Havre

Jamais la plage du Havre n’avait accueilli autant de visiteurs ! Plus de 50 000 spectateurs, Havrais et touristes, se sont donné rendez-vous samedi 23 juin pour assister à l’exceptionnel embrasement du front de mer qui annonçait le lancement des festivités Un Été au Havre 2018.

C’est la Compagnie Carabosse qui a mis le feu aux poudres, au sens propre comme au figuré ! Pas moins de 4 000 bougies, poétiquement disséminées sur de multiples structures métalliques et composant cette Installation de feu, ont éclairé la plage du Havre invitant le public à une déambulation spectaculaire au milieu des flammes. "Féérique !", "Magique !", "Magnifique !", difficile de ne pas être enivré par la chaleur et la lumière de cet embrasement. Pour ajouter à l’envoutement, le musicien et compositeur new-yorkais Rhys Chatham proposait Flamme d’Alban Hefin, une performance toute en guitares électriques avec une centaine de musiciens amateurs. Une composition qui occupait d’autant mieux l’espace qu’elle accompagnait les spectateurs dans leur balade à la chaleur du feu, d’un bout à l’autre de l’installation, comme une musique lancinante portée par le vent.

Une saison sous le signe des éléments

Avec le feu, le vent, la mer et le sable, l’installation de la Compagnie Carabosse a célébré la naissance d’Un Été au Havre 2018 sous le signe des éléments. Car c’est bien ce dont il sera question durant les trois mois de cette saison. La terre est symbolisée par la sculpture de 6,24 mètres de haut, signée Fabien Mérelle et nommée Jusqu’au bout du monde… installée au bout de la plage de Sainte-Adresse ; l’air est évoqué par la Futuro House qui veille sur la ville depuis les Jardins Suspendus et semble tout droit débarquée de l’espace ; l’eau est déclinée sous toutes ses formes dans l’exposition pluridisciplinaire Né(e)s de l’écume et des rêves au MuMa ; le feu – tout comme l’eau, la terre et l’air – est au cœur de la proposition Les Passagers du son #2, parcours sonore de la Havraise Charlotte Roux installé au cœur de l’Hôtel de Ville dont on célèbre cette année les 60 ans.

Ces morceaux choisis ne sont qu’une infime partie de la déclinaison des éléments sur une saison qui fera la part belle aux œuvres monumentales – les sculptures pérennisées de 2017 et les nouveautés de 2018 – mais aussi aux nombreuses expositions et événements, de moZ’aïque à la Solitaire URGO Le Figaro, qui feront vivre Un Été au Havre d’exception jusqu’au 23 septembre 2018.

Découvrez sans tarder toute la programmation, les artistes, les parcours, les expositions et les événements sur uneteauhavre2018.fr