Alerte : En raison de l'organisation d'une compétition, la piscine du Cours de la République sera fermée au public le samedi 22 juin après-midi .

Fermer
Culture
Le Maire

Rire et politique : un drôle de couple ?

Festival littéraire Le Goût des Autres 2015
Grand débat - Rire et politique : un drôle de couple ?

Vaste question posée ce matin sur la scène du Magic Mirrors, pour le festival des littératures Le Goût des autres 2015 : Rire et politique : un drôle de couple ? Pour échanger et débattre sur ce thème : Jean-Loup Chiflet, écrivain, Jean-Louis Fournier, écrivain, Edouard Philippe, Maire du Havre et député de la Seine-Maritime, Laurent Martin, historien qui a réalisé une thèse sur le Canard Enchaîné, et Audrey Vernon, comédienne, le tout animé par Arnaud Viviant, rédacteur en chef de la revue Charles.

On aurait pu s’attendre a quelque chose de sérieux, pour aborder le thème du rire en politique. C’est un sujet sérieux après tout. Mais les différents intervenants ont appréhendé ce sujet avec l’humour et la finesse nécessaires, positionnant d’entrée de jeu Edouard Philippe, maire du Havre, comme "l’homme de la situation pour parler du rire en politique".

Morceaux choisis, pèle-mèle, des réflexions, interrogations, citations, que l’on a entendu durant ce grand débat.

  • "L’humour est une arme en politique, absolument, a affirmé Edouard Philippe. Il est rare que l’on puisse vivre dans ce monde sans avoir d’humour. Je connais un politique qui n’a pas du tout d’humour. Je ne le citerai pas."
    "Edouard Baladur ?"
    "Non, Edouard Baladur a de l’humour, un humour froid, à l’anglaise."
  • "Enfin, ce n’est pas Coluche non plus !"
  • A une personne qui criait à Charles De Gaule "Mort au con !", ce dernier a répondu "Vaste programme !"
    Idem pour Jacques Chirac : "Connard !". Réponse : "Bonjour, moi c’est Chirac"
  • "Chaque Président de la République depuis De Gaulle a eu son comique, son fou. Giscard avait Le Luron, Mitterrand avait Coluche."
    "Un cas unique d’un comique qui s’est présenté aux Présidentielles de 1981. Jacques Attali l’avait rencontré pour le dissuader d’aller jusqu’au bout."
    "J’aurais aimé être un petite souris pour voir cette entrevue !"
    "Et le fou de Sarkozy ?"
    "Nadine Morano ! Elle a tout de même dit ‘Me faire passer pour une raciste, c’est très choquant ! Ma meilleure amie est Tchadienne, donc plus noire qu’une Arabe !"
  • "Il y a des politiques qui ont tellement d’humour, qu’ils font rire en n'étant pas drôles."
    "Ca fait penser au ‘Sorry for the Time’ de Sarkozy qui parlait de la pluie du jour. D’autres personnes présentes ont regardé leur montre en disant ‘What Weather is it ?’ !"
    "N’oublions pas tout de même que Sarkozy avait un grand respect pour la caricature qui pour lui était un rempart à la dictature."
  • "Le surnom de François Hollande est ‘Monsieur Petite Blague’"
    "Pourquoi l’appelle-t-on ainsi ?"
    Pour l’homme de la situation Edouard Philippe, "vouloir faire de l’humour à la télévision, c’est très dangeureux. En même temps, on nous demande d’être nous-mêmes et donc d’avoir de l’humour. On est toujours sur une ligne de crête. Le seul moment où le politique peut se lâcher, c’est quand il n’y a pas de traces. 'Monsieur Petite Blague', c’est en off".