Alerte : ENTRÉE DE VILLE : Les feux tricolores du carrefour Marceau seront mis en fonctionnement à partir du 22 avril.

Alerte : TRAVAUX : La circulation sera fermée sur une partie de l’axe Boulevard Churchill - Quai Colbert, entre la rue Denis Papin et la rue Roubeau, pendant 4 nuits consécutives (de 21h à 6h) : du lundi 15 au vendredi 19 avril. Une déviation sera mise en place.

Fermer
Ils font bouger ma ville
Commerce

Ortiz fait vivre les parfums de l’été

Relève assurée pour le glacier artisanal havrais, qui ravit les palais depuis plusieurs générations.

Vanille pour les filles, chocolat pour les gars ! Des multitudes de Havrais ont encore les annonces du glacier Ortiz dans les oreilles. La marque, relancée après-guerre par Gérard Ortiz, est étroitement associée à l’été et à la qualité artisanale. En 1987, Hocine Agoumimelcha reprend le flambeau « vanille-fraise » (couleurs des véhicules), et perpétue la tradition avec succès.

Âgé de 67 ans, le glacier incontournable accueille avec plaisir l’annonce de sa retraite, non sans avoir formé son successeur de 24 ans à l’activité de vente et surtout de fabrication des 65 parfums en réserve. La transmission se passe d’autant mieux que les deux parties se connaissent bien et qu’Hocine reste en poste jusqu’à la fin de cette saison.

Retour des véhicules rétro

Aujourd’hui associé à son père et son oncle, l’étudiant en marketing international fréquentait les camionnettes Ortiz dès l’enfance, y compris dans les coulisses. « Originaires du même village espagnol, la famille Ortiz et mes grands-parents, eux aussi glaciers, se connaissaient. » Désormais à la tête de la société, Antoine Grégoire prend plaisir aux différentes facettes de son nouveau métier. « Comme toujours, les Havrais sont fidèles au rendez-vous et attendent les parfums de saison », confirme le jeune repreneur.

Dans le patrimoine Ortiz, le savoir-faire côtoie un parc de véhicules que les nostalgiques n’ont pas oubliés : remorque à bras, triporteur ou encore 4L. Pour transporter les bonnes recettes là où on les attend, Antoine Grégoire a très envie de remettre certains de ces supports motorisés en service. La 4L vous attend déjà à la forêt de Montgeon tandis que les fourgonnettes vintage sont bien reconnaissables à la plage comme à la Catène de containers. Pourvu que l’été soit chaud !