Alerte : Ramassage des déchets au Havre : changement des dates pour certaines voies dès le 7 juin. Les riverains concernés seront avertis par voie postale.

Fermer
Culture
Loisirs

Violette Bizieau, Les Voix du Havre

« Je partage à voix haute ma passion de lire »

LH Océanes : Depuis quand lisez-vous pour les Voix du Havre ?

Violette Bizieau : Depuis 2014, peu après la création du dispositif en 2013. J’avais rencontré Corinne Belet, son animatrice, lors d’une présentation d’atelier d’écriture. Comme j’avais déjà une expérience de conteuse et que je faisais du théâtre, elle m’a facilement convaincue de rejoindre cette « radiographie » de ce que lisent les Havrais.

LH Océanes : En quoi consiste l’exercice ?

V.B. : Chaque lecteur propose un extrait d’une œuvre qu’il souhaite faire découvrir : roman, poésie, essai… J’aime particulièrement la poésie, les polars, aussi les sciences ou la philosophie. L’enregistrement s’effectue en studio pour une radiodiffusion sur les ondes de Radio Albatros, ou de Ouest Track pour l’Escale australienne.

LH Océanes : Qu’avez-vous choisi de lire ?

V.B. : En fait, on m’a proposé un conte moderne sur la différence, pour le jeune public. Intitulé Drôle de nez, il parle d’un ornithorynque, cet animal hybride très étonnant. D’une durée de sept minutes environ, il est disponible en podcast sur Ouest Track et sur le site de l’Escale australienne, comme la lecture des carnets de bord de l’expédition Baudin.

LH Océanes : Quelles sont les qualités requises pour rejoindre les Voix du Havre ?

V.B. : Aimer lire tout d’abord : j’ai toujours un livre avec moi. Ensuite, chacun a une voix qu’il faut apprendre à poser. Lire à haute voix est un exercice d’équilibre où l’enjeu est d’être juste, sans trop en faire, pour partager l’émotion avec l’auditeur.