Alerte : Vigilance circulation : depuis sa réouverture le 30 avril 2024, le pont Jean-Jacques Rousseau, à l'entrée du Havre, est désormais interdit aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Fermer
Education
Évènement

Les mémoires en musique

Journée nationale des mémoires de la traite, de l’esclavage et de leur abolition

Le 10 mai, la Ville du Havre commémore la reconnaissance de la traite et de l’esclavage comme crime contre l’humanité. À cette occasion, la classe de 4eA du collège Jules Vallès a travaillé avec les archives du Havre et le Centre d’Expressions Musicales (CEM) pour découvrir et s’approprier l’histoire du Havre comme port négrier. Les élèves restitueront leur travail lors d’une représentation au MuMa.

Listes des esclaves dans les plantations, journaux de bord de capitaines de navires négriers, comptes de matières premières stockées dans les docks du Havre, les archives du Havre possèdent un grand nombre de documents attestant de la place du Havre dans la traite négrière et l’esclavage pratiqués par les pays européens à partir du XVe siècle. Le 10 mai 2005, la loi nationale faisant de la traite et de l’esclavage un crime contre l’humanité est votée. C’est aujourd’hui la date de la journée commémorative de l’histoire du commerce triangulaire.

Un devoir de mémoire mis en récit

Cette année, les élèves de la classe de 4eA du collège Jules Vallès, faisant partie d’un Réseau d’Éducation Prioritaire renforcée, ont réalisé la rédaction de 6 séquences correspondant au cheminement de l’histoire des esclavages au Havre. Réalisés dans le cadre du Contrat de Réussite Éducative Départementale (CRED) intitulé « Traite et esclavage, les mémoires en musique ! », ces textes seront lus lors de la journée du 10 mai à 11h au MuMa après la cérémonie officielle qui aura lieu autour de la plaque commémorative non loin de la Capitainerie.

En partenariat avec les archives du Havre et le Centre d’Expressions Musicales (CEM), accompagnés de leurs professeurs de français, d’histoire et de musique, les collégiens ont pu appréhender différentes clés de lectures sur la traite négrière au Havre. Ils ont ainsi pu saisir une époque sombre de l’histoire des ports de l’Europe.

Une expérience pédagogique et sensorielle

« Les élèves racontent à travers des textes poétiques qu’ils ont rédigés l’histoire du commerce triangulaire en retraçant six grandes étapes. Ils prennent la forme de poèmes élaborés à partir du vocabulaire découvert lors de leur travail aux archives, mais également autour d’images poétiques et de figures de style », détaille la professeure de français Véronique Meier. Grâce à l’approche musicale et sensorielle du CEM, les élèves ont travaillé au rythme des percussions, laissant leur imaginaire s’aventurer dans l’ambiance sonore des plantations. Ainsi, une des 6 séquences a été mise en musique pour la représentation.

Je (ne) suis (pas) esclave

Dans le cadre du Contrat de Réussite Éducative Départementale 76, le Labo des histoires Normandie en collaboration avec la Fondation pour la mémoire de l’esclavage ont donné la parole aux élèves du collège Les Acacias au Havre et du collège La Hève à Sainte-Adresse sur le sujet de l’esclavage et le devoir de mémoire. Le 9 mai, à la bibliothèque Oscar Niemeyer, les collégiens proposeront une lecture de leurs productions écrites sur ce thème complexe et essentiel, en compagnie de l’autrice Gerda Cadostin, qui les a accompagnés lors de ce projet d’écriture intitulé : « Je (ne) suis (pas) esclave ».

Pour aller plus loin
Vendredi 13 mai à 18h15, Tom-Hugo Couvet, ancien étudiant de l’Université Le Havre Normandie, donnera une conférence à l’atrium de l’espace Oscar Niemeyer sur « La traite de l’Alligator », un navire négrier havrais, sur lequel il a réalisé son mémoire.