Ils font bouger ma ville
Commerce
Emploi
Recyclage
Solidarité
Vie associative

Nouveau pas de porte pour Le Grenier

Le chantier d'insertion Le Grenier collecte, trie et revend 400 tonnes de vêtements par an

Spécialisé dans la collecte et le recyclage de vêtements, le chantier d’insertion Le Grenier vient d’ouvrir une nouvelle boutique qui remplace celle de la rue Aristide Briand.

Créé il y a 15 ans par son actuel président Jérôme Derudder, Le Grenier est aujourd’hui le plus gros chantier d’insertion de l’agglomération, voire du département. Il emploie 62 salariés dont 56 personnes à contrat à durée déterminée d’insertion (CDDI). Éligibles au RSA socle, ces dernières sont embauchées pour 24 mois non renouvelables et travaillent 26 h par semaine. Chacune bénéficie, en outre, de l’aide d’un conseiller en insertion qui l’accompagne dans un projet professionnel qu’ils construisent ensemble. « Les projets n’ont pas forcément un lien avec l’activité du Grenier, précise Jérôme Derudder, mais ils s’appuient sur un savoir-être et un savoir-faire en entreprise, appris ou réappris chez nous. »

400 tonnes de vêtements collectés

Fonctionnant grâce à l’apport volontaire et spontané des Havrais, Le Grenier a collecté quelque 400 tonnes de vêtements l’an passé. 90 % de la « marchandise » est vendu en gros à une plateforme caennaise de tri textile. Le reste est trié, lavé, séché, repassé et étiqueté au siège du Grenier (28 rue de Capuchet) avant d’aller embellir les rayons des deux boutiques du chantier d’insertion, au gré des collections été/hiver. « Les vêtements tournent entre nos points de vente. Ces derniers sont alimentés en nouveautés tous les 15 jours. » Loin de ressembler à des friperies sans style, les boutiques du Grenier s’appliquent à soigner leur présentation, vendant des vêtements toujours impeccables à des prix très serrés. N’hésitez pas à pousser la porte !