Alerte : Vigilance circulation : depuis sa réouverture le 30 avril 2024, le pont Jean-Jacques Rousseau, à l'entrée du Havre, est désormais interdit aux véhicules de plus de 3,5 tonnes.

Fermer
Cérémonie
Solidarité

Douze pavés de mémoire posés au Havre par l’artiste allemand Gunter Demnig

Douze Stolpersteine, ou pavés de mémoire, ont été installés lundi 28 mars pour rendre hommage à 12 victimes havraises du nazisme.

Les Stolpersteine, un nom, une histoire

Les Stolpersteine sont une création de l’artiste berlinois Gunter DEMNIG. Il s’agit de pavés de béton ou de métal de dix centimètres de côté enfoncés dans le sol devant le dernier domicile d’une victime du nazisme. La face supérieure du pavé est recouverte d’une plaque en laiton qui honore la mémoire de la victime en rappelant ses prénom, nom, date de naissance, de déportation et de décès. Chaque cube rappelle la mémoire d'une personne déportée dans un camp de concentration ou dans un centre d'extermination. L'origine de l’expression Stolpersteine remonte à avant la Shoah : quand le non-Juif trébuchait sur une pierre ou sur un monticule de gazon, un dicton ancien allemand lui faisait dire : « Il y a un juif enterré ici ». Plus de 90 000 Stolpersteine ont été posés depuis 1993, principalement en Allemagne mais aussi dans d’autres pays européens (Autriche, Hongrie, Pays-Bas, République Tchèque, Belgique, Grèce, Italie, Pologne etc.). Les premiers "Pavés de mémoire" en France ont été installés en Vendée en 2013, puis en Charente-Maritime et en Gironde.

Un projet citoyen, pour ne pas oublier

Au Havre, la pose s’est effectuée au cours d’une déambulation en présence de l’artiste, d’élèves d’écoles, collèges et lycées associés à la commémoration : à chaque étape, des élèves ont lu les biographies des disparus. Le président de la communauté juive du Havre a également lu une prière funéraire. Une cérémonie d’hommage à l’Hôtel de Ville a conclu le parcours, en présence de personnalités politiques, des représentants des écoles, collèges, lycées et des différents cultes, ainsi que des descendants de l’une des familles honorées et de riverains.
Cette démarche prend la suite d’un travail réalisé par les élèves de première du lycée Claude Monet en 2016-2017, sous la direction de deux enseignants en histoire et géographie. De nombreux étudiants havrais ont ainsi été associés à des projets pédagogiques en lien avec la pose de ces "Pavés de mémoire", afin de ne jamais oublier.

Où les trouver ?

  • 130 cours de la République (quatre Stolpersteine) – Hommage à Anna, Marie, Simone et Madeleine Fuchs
  • 26 rue Montesquieu (un Stolperstein) – Hommage à Sifra Letchinko
  • 13 rue de Neustrie (deux Stolpersteine) – Hommage à Paul et Hélène Abraham
  • 10 rue Léon Cassadour (quatre Stolpersteine) – Hommage à André, Mina et Jean Loeb, Pauline Ledermann
  • 143 rue de Paris (un Stolperstein) – Hommage à Marc Bernheim