Croisière
Culture
Mécénat
Port
Tourisme

Un mythe qui ne sombrera plus dans l’oubli

Un pan de l’Histoire de France rejaillit avec le retour de la pointe de l’étrave du paquebot France au Havre
Départ du quai de l'oubli

La pointe de l’étrave du mythique paquebot France revient au Havre le 26 septembre rendant hommage à la mémoire transatlantique du port et plus généralement à l’histoire maritime de tout un pays et de toute une ville.

Fleuron de la Compagnie Générale Transatlantique et symbole du redressement de la France d’après-guerre, le paquebot France quitte les Chantiers Navals de l’Atlantique à Saint-Nazaire en 1961 et arrive à son port d’attache du Havre le 23 novembre. Il y effectue quelques essais avant de partir, le 19 janvier 192, pour sa croisière inaugurale à destination des Îles Canaries, sous la responsabilité du commandant Croisile.
Son premier voyage vers New York a lieu du 3 au 8 février 1962. Il accoste sous la neige, après une traversée marquée par une inoubliable tempête, au Pier 88 qui sera son poste d’attache après avoir été celui du Normandie.

J’y pense et puis j’oublie

Malheureusement, le légendaire France, figure du luxe et de l’élégance, est victime de la concurrence de l’aviation et désarmé en septembre 1974, provoquant d’importants mouvements sociaux dans le monde maritime français. Il reste amarré quatre années dans le port du Havre, le long du Grand canal sur un site qui sera surnommé le « quai de l’oubli ».

Du France au Norway

Le 24 octobre 1977, Akram Ojjeh, homme d’affaires saoudien, rachète le paquebot avant de le céder en 1979 à la Norwegian Caribbean Line (NCL). Des travaux de modernisation sont effectués à Bremerhaven en Allemagne. C’est là que l’Association du musée maritime et portuaire du Havre rachètera les lettres F.R.A.N.C.E qui étaient placées entre les deux cheminées emblématiques du vaisseau et qui sont aujourd’hui conservées au Havre. Le Norway est alors peint en bleu. Son nouveau port d’attache sera Miami aux Etats-Unis.

Une fin de vie tourmentée

Battant pavillon norvégien de 1977 à 1987 puis navigant sous pavillon bahaméen jusqu’en 2007, la NCL décide en 2003 de ne pas réparer le paquebot suite à une avarie accidentelle et de le vendre pour être déconstruit. Le Norway quitte Bremerhaven le 23 mai 2005 et arrive en remorque en Malaisie où il prend le nom de Blue-Lady. Très amianté, il sera démantelé en 2008 sur le chantier d’Alang en Inde.

Plusieurs éléments seront achetés au chantier, dont la pointe de l’étrave qui sera vendue aux enchères en février 2009 et exposée quai de Grenelle à Paris jusqu’à son acquisition par la Ville du Havre le 17 mai 2017, et son installation actuelle dans le port du Havre.

Pour aller plus loin