Alerte : L'aire de jeux de la Bouteillerie au parc de Rouelles est fermée pour travaux du 22 novembre 2021 jusqu'en mars 2022

Alerte : En raison des intempéries et afin de préserver les surfaces gazonnées, les terrains de la ville du Havre seront fermés aux entrainements du mardi 7 décembre 2021 au vendredi 10 décembre 2021 inclus

Fermer
Animaux en Ville

Espèces exotiques envahissantes

tortue-especes-exotiques-envahissantes.jpeg

© Adobe Stock

Certains animaux ou végétaux originaires d’autres continents et introduits, volontairement ou involontairement, par l’Homme en France peuvent présenter une réelle menace pour l’environnement, les espèces locales, l’agriculture et la santé humaine.

Ces espèces sont qualifiées d’espèces exotiques envahissantes (EEE) et peuvent être des oiseaux, des mammifères, des poissons, des amphibiens, des insectes, des crustacés, des plantes, etc…

Dans cet article, nous nous intéresserons uniquement aux espèces animales exotiques envahissantes.

Ce que dit la loi pour ces espèces

Considérant les risques environnementaux, économiques et sanitaires pour toutes les espèces identifiées par la règlementation, il est interdit de :

  • les introduire en France
  • les détenir
  • les utiliser
  • les échanger
  • les transporter vivantes
  • les commercialiser

Tout non-respect des dispositions portant sur les animaux ou végétaux figurant sur ces listes, et notamment leur libération dans la nature, peut donner lieu à une peine d’emprisonnement allant jusqu’à 2 ans et une amende allant jusqu’à 150 000 euros (article L.415-3 du Code de l’environnement).

Quelles sont les espèces présentes au Havre ?

Voici une liste des espèces présentes ou susceptibles d’être présentes de façon sauvage au Havre :

  • le frelon asiatique
     
  • le moustique tigre est très petit (5mm) et rayé noir et blanc. Il pique durant la journée et sa piqûre est douloureuse. Il peut poser des problèmes sanitaires car il peut être vecteur potentiel des maladies de la dengue, du chikungunya et du Zika. Sa présence en Normandie n’est pas encore avérée car peu de cas de signalement ont été réalisés. Vous pouvez aider à la surveillance en signalant sa présence si vous en observez via la plateforme http://www.signalement-moustique.fr/.
    Pour éviter qu’il se propage, veillez dès les beaux jours à supprimer ou vider tous les endroits, déchets ou objets susceptibles de contenir de l’eau de pluie pour empêcher les moustiques de pondre. Une canette abandonnée dans la nature sera un lieu de reproduction bien plus privilégié par les moustiques qu’un bassin ou une mare car il aura l’assurance de ne pas y croiser de prédateur naturel (poissons, grenouilles, etc…).
     
  • le ragondin et le rat musqué sont des mammifères qui ressemblent à des gros rats d’environ 40-60 cm pour le premier et 30-40 cm pour le second. Il sont également reconnaissables à leurs 4 grandes incisives rouge-orange pour le ragondin et jaune pour le rat musqué. Originaires du continent Américain, ils posent principalement comme problèmes de détruire les berges de cours d’eau, de détruire les cultures agricoles, et de transmettre certaines maladies comme la leptospirose.
     
  • les écrevisses de Louisiane, de Californie ou américaines sont 3 espèces qui font beaucoup de dégâts dans les cours d’eau, les mares et les étangs. Importées initialement pour le commerce alimentaire, elles détruisent totalement les écosystèmes locaux en dévorant de nombreux invertébrés locaux, en transmettant des maladies aux espèces locales et en creusant de nombreuses galeries. Présentes en Normandie mais non observées au Havre pour le moment, voici un guide pour vous aider à les reconnaître si vous en trouvez.
     
  • le crabe chinois est un espèce de crabe qui envahit nos côtes au détriment des élevages de moules et des crabes locaux. D’environ 7 cm, on le reconnaît surtout à ses pinces larges et plus ou moins poilues. Il est déconseillé de le consommer car il peut véhiculer une maladie parasitaire.
     
  • la tortue de Floride est une espèce qui a connu un fort succès dans les animaleries à partir des années 1970. Malheureusement, cette espèce vendue naine grossit très vite pour atteindre 20 à 30 cm et de nombreux propriétaires les ont relâchés dans la nature en pensant bien faire. Cette espèce étant vorace, elle fait beaucoup de dégâts dans les populations d’amphibiens et de plantes aquatiques. En captivité, ces tortues sont également responsables de cas de salmonelloses.
     
  • la perruche à collier est un oiseau de 40 cm facilement reconnaissable à son plumage vert. Le mâle possède un liseré noir autour du cou, d’où son nom. Du fait de sa reproduction rapide, elle est considérée comme envahissante et pourrait engendrer des nuisances similaires à celles des étourneaux (bruit et déjections). Sa présence est donc surveillée mais son impact écologique n’est pour le moment pas avéré.

Que devez-vous faire si vous possédez l’une de ces espèces ?

Si vous détenez une espèce animale de compagnie inscrite sur la liste :

  • vous pouvez la conserver pour un usage récréatif et non lucratif jusqu’à sa mort naturelle si vous l’avez déclarée auprès de la préfecture de Seine-Maritime avant le 1er juillet 2019 et que vous l’avez faite marquer ;
  • vous devez vous assurer qu’elle ne pourra pas se reproduire ni s’échapper ;
  • vous ne pouvez ni l’échanger ni la commercialiser ni acquérir de nouveaux individus ;
  • si vous ne l’avez pas déclarée ou ne souhaitez plus la détenir, vous êtes invité à la faire euthanasier en prenant soin d’éviter toute douleur, détresse ou souffrance.

Vous détenez des crustacés ou insectes inscrits sur la liste : vous êtes invités à les faire éliminer, en prenant soin d’éviter toute douleur, détresse ou souffrance.

    Vous observez dans la nature une espèce inscrite sur la liste, merci d’envoyer les informations suivantes à environnement@lehavre.fr :

    • Le nom de l’espèce
    • Sa localisation
    • La date de l’observation
    • Le nom de l’observateur
    • Le contact mail ou téléphone de l’observateur
    • Une ou des photographies si possible de l’espèce

    Retrouvez l’intégralité de la liste des espèces exotiques envahissantes et la règlementation sur le site de la Région Normandie.